Les commentaires des matchs de la saison 2001-2002

Championnat de France :

Coupe de France :

Coupe de la Ligue :

Championnat de France

28/07/2001 : Lens - Lyon (2-0)

C'est une grosse satisfaction pour toute l'équipe car nous avons atteint notre objectif qui était de gagner.

Nous avons vraiment produit un très beau jeu notamment les 35 premières minutes avec 2 buts mérités. En 2ème mi-temps, nous avons été mis une ou 2 fois en difficulté par les Lyonnais mais nous avons bien maîtriser le sujet.

Sur le plan personnel, un petit frisson en première mi-temps sur la déviation de Jean-Guy Wallemme sur laquelle je ne pouvais rien faire et qui termine heureusement sur la transversale. De même, le tir de Marlet en seconde mi-temps que je repousse de la jambe, le double contre termine sur la transversale.

Globalement, une très grosse satisfaction de débuter la saison par une victoire. Victoire qui nous filait depuis le 3 décembre et que nous dédions à tous les gens qui nous suivent et nous soutiennent en espérant qu'elle en appelle d'autres.

04/08/2001 : Nantes - Lens (1-2)

Nous avons fait un gros match tactique et avons été très performants. Nantes n'a jamais pu trouvé de profondeur de jeu et devant notre bon positionnement, nous avons lancé des attaques tranchantes et percutantes.

En 1ère mi-temps, ouverture du score par un superbe but de Daniel Moreira. En seconde période, l'arbitre siffle un penalty plutôt généreux en faveur des Nantais transformé par Olivier Quint. Je pense que c'est à ce moment là que nous avons gagné ce match car nous avons alors fait preuve d'un excellent mental et n'avons pas subit le contre-coup. Nous nous sommes repositionnés sans s'affoler tout en continuant à attaquer. Nous avons été récompensé par le magnifique but de la tête d'El Hadji Diouf.

Personnellement, j'ai été très peu sollicité : un tir d'André dans un angle fermé que je dévie de la main et quelques centres. La défense était bien en place et a fait un excellent travail.

C'est un belle satisfaction pour toute l'équipe de revenir de Nantes avec les 3 points.

11/08/2001 : Lens - OM (2-0)

Une grande satisfaction pour cette nouvelle victoire. Elle est différente des deux autres : elle fut plus délicate car l'Olympique de Marseille a posé problèmes en première période.

Nous sommes restés lucides tout au long du match. La rentrée de Lamine Sakho a été très opportune : Lamine a été le détonnateur de ce match.

Tactiquement, nous avons continué à faire comme les matchs précédents, l'OM a eu peu d'occasions.

Personnellement, j'ai eu quelques ballons délicats. En particulier sur un centre de Brunel pour Dill pour lequel je sors vainqueur du duel. J'ai eu quelques arrêts où il fallait être bien placé.

18/08/2001 : Metz - Lens (0-1)

Tout d'abord un match pas facile, gelé, très dur qui a posé des problèmes tactiques en nous perdant offensivement. Nous avons beaucoup souffert les vingt premières minutes. Malgré cela, nous avons su faire le dos rond tout au long du match. Nous avons eu le bonheur d'ouvrir le score sur un coup de pied arrêté de Stéphane Pédron et la tête de d'El-Hadji Diouf.

Nous avons souffert toute la seconde période pour terminer à dix après l'expulsion de Sarr mais la solidarité du groupe nous a permis de gagner les trois points de la victoire.

Sur le plan personnel, un ballon très chaud avant le but repris à bout portant. Quelques situations chaudes mais pas d'arrêts compliqués. Un tir sur la transversale, un tir sur le poteau, la chance était pour nous une fois de plus.

Un clin d'oeil pour notre entraîneur messin qui retournait sur ses terres.Gagner sur ses terres flatte toujours son égo.

26/08/2001 : Lens - Lille (1-1)

Toute l'équipe a joué un très bon derby en percutant les Lillois pendant tout le match et en jouant vers l'avant. Nous avons eu beaucoup d'occasions en 1ère période et c'est à l'heure de jeu que Lamine Sakho propulse un ballon au fond des filets de Grégory Wimbée. Un but plus que mérité au vu notre prestation depuis le début du match.

Nous connaissons les ressources Lilloises et savons que c'est une équipe hyper réaliste. Elle a encore démontré que, comme souvent, elle savait profiter de la moindre faille et parvient à égaliser sur coup franc à 3 minutes de la fin.

En ce qui me concerne, je n'ai rien eu à faire en 1ère période à part la lecture du jeu. J'ai été plus sollicité en fin de match, notamment sur un coup franc de Boutoille. Je pars du bon côté et je parviens à capter le ballon. Mais 2 minutes plus tard, sur un autre coup franc dont j'ai peut-être mal jugé la trajectoire, je suis trop court ; c'est Bakari qui marque le but égalisateur. Rageant !

08/09/2001 : PSG - Lens (2-2)

Ce fût un gros match sur le plan collectif et technique. Mener 2-0 au bout d'une heure de jeu reste une belle performance. Nous savions qu'il fallait au moins 2 buts d'avance pour contrecarrer la qualité des attaques parisiennes.

Même si on éprouve une légère amertume de ne pas avoir su concrétiser une balle de 3-0, le résultat nul de 2-2 reste positif.

J'ai été très sollicité en deuxième période surtout dans le domaine aérien sur des coups francs ou des corners. J'ai gagné un duel avec Anelka et j'ai dû négocier quelques situations chaudes où le placement fût plus important que le réflex.

Je suis globalement satisfait car l'équipe a répondu présent sur l'ensemble du match et que nous sommes toujours invaincus.

15/09/2001 : Lens - Sochaux (3-0)

Ce fût un match réaliste dans les secteurs les plus importants :

- Défensivement, c'est un résultat très positif. Sochaux nous a posé des problèmes dans le jeu mais nous avons su tiré les leçons des deux derniers matchs

- Dans un second temps, le réalisme a été offensif : 2 buts encaissés en première période qui ont été acquis en provoquant notre réussite. Donc pas de grandes performances, mais beaucoup de dynamisme offensif.

Sur le plan personnel, c'était une soirée tranquille durant laquelle je n'ai pas eu à faire grand chose si ce n'est quelques présences aériennes sur des corners. J'ai bien commandé la défense et mes coéquipiers ont fait du bon boulot.

C'est une grosse satisfaction d'avoir gagner largement, nous avons bien su nous servir de nos derniers matchs pour ne pas se faire remonter à des moments précis. Cette victoire 3-0 nous permet d'entrevoir de bonnes perspectives pour l'avenir et nous sommes contents d'être premier.

22/09/2001 : Monaco - Lens (3-0)

Ce fût un non-match. Nous avons loupé notre match collectivement, nous n'avons pas été solidaires comme au début de saison. Ce match me rappelle le match de la semaine dernière face à Sochaux : Un coup du sort sur le 1er but et le 2ème but qui arrive trop vite en début de seconde période.

A partir du moment où Monaco à mené 2-0, les affaires se sont compliquées, nous n'avons pas eu de réactions, de temps forts. Les Monégasques ont su être réalistes.

Sur le plan personnel, c'est toujours désagréable d'encaisser 3 buts. Sur le premier but, le ballon est dévié par Jean-Guy Wallemme, mais il était sans danger au départ. Le deuxième but est au ras du piquet et le 3ème de Nonda, un pointu dans la lucarne au premier poteau.

Mon sentiment : c'est un match qui ne s'est pas joué, nous n'avons pas su être solidaires. C'est une défaite à bien analyser et il faudra rebondir dès samedi face à Auxerre.

29/09/2001 : Lens - Auxerre (1-1)

On a quand même perdu 2 points car sur l'ensemble du match on mérite de gagner. On avait fait le plus difficile en ouvrant le score contre une équipe d' Auxerre très solide défensivement. Mais à la 42ème minute, on prend un but sur lequel nous sommes un peu fautifs car on perd le ballon juste avant, sur lequel il n'y avait pas de danger et Auxerre a su en profiter pour marquer un beau but.

En 2ème mi temps, nous avons tout fait pour gagner ce match en poussant Auxerre dans ses derniers retranchements ; ils ont même terminé à 10 et malgré notre supériorité, Auxerre a su faire le dos rond sans jamais plier. C'était un bon match mais le plus important est que nous nous sommes rassurés dans le jeu et c'est vraiment bon pour la suite du championnat.

Quant à moi, mis à part en 1ère mi-temps où je détourne un tir de Kapo, ce fût plutôt une soirée "fume ta pipe dans ton fauteuil" où j'étais plus spectateur de la rencontre. En un sens, je préfère car lorsqu'on joue une équipe du haut du classement et que je suis peu sollicité, cela veut dire que l'on a l'emprise sur le jeu, que l'on monopolise la balle et que techniquement, nous sommes supérieurs dans les passes, dans les transmissions ... mais cela n'a pas suffit.

13/10/2001 : Lorient - Lens (2-3)

Tout d'abord, nous sommes très heureux d'avoir pris 3 points, mérités surtout. Je crois que le 1er but encaissé nous a fait du bien, nous a réveillé, même si ce n'est pas agréable de dire cela. Car ensuite, on a vraiment commencé à bien jouer, à produire du bon football et Daniel Moreira concrétise par 3 superbes buts. En menant 3-1 à la mi-temps, on avait de grandes chances de remporter ce match.

En 2ème période, on a hésité entre vouloir tenir le résultat ou tenir le ballon, on a trop reculé et on s'est mis en danger tout seul. Lorient marque à 15 minutes de la fin mais par bonheur, on a réussi à préserver cette victoire qui est quand même méritée sur l'ensemble du match.

D'un point de vue personnel, la 1ère mi-temps fût relativement tranquille et en seconde période, après le 2ème but de Lorient, j'ai dû m'imposer plusieurs fois surtout sur 2 tirs, l'un qui tape le poteau et une tête bien placée sur mon côté droit. J'ai aidé à l'aboutissement de mon équipe et cela nous permet de prendre 3 points. Tant mieux.

20/10/2001 : Lens - Montpellier (2-0)

Les trois points de la victoire, c'est cela le plus important. Ce n'était pas un grand match dans la conservation et le maniement du ballon, de la technicité. Nous n'avons pas eu de longues phases de passes et de construction mais nous avons fait ce qu'il fallait pour prendre ces trois points sur un bel exploit. Comme souvent dans ce genre de rencontre, c'est soit un exploit personnel, soit un coup de pied arrêté et là c'est Charles-Edouard Corridon qui fait un superbe tir au ras du piquet et ouvre le score.

Là, où nous avons été bons dans ce match, c'est dans la manière dont nous l'avons géré : sans se presser, sans paniquer, même si nous aurions pu appuyer un peu plus sur le champignon. Pour faire des grands matchs, il faut être deux équipes et Montpellier s'est simplement contenter de rester derrière. Et puis, on assomme cette équipe à la fin du match sur une erreur défensive de leur part. Ce n'était pas un grand match, mais c'est trois points qui sont pris et je pense que pour nous c'est le plus important.

Personnellement, il y a eu deux tirs importants. Le premier vient sur moi et il y a un rebond juste devant. Dans ce genre de match, il faut rester concentré car il y a toujours un ballon qui traîne. Le deuxième sur ma droite était un peu plus délicat au ras du poteau, moi j'étais bien concentré et cela m'a permis de rester à zéro but encaissé, chose qui ne nous était pas arrivé depuis un petit moment, cela fait plaisir !

27/10/2001 : Rennes - Lens (1-2)

Dans un premier temps, je suis vraiment super heureux d'avoir pris les trois points à Rennes parce que ce n'était pas un déplacement facile, c'était une belle équipe avec une bonne organisation qui restait sur deux victoires consécutives. Je crois que cette victoire nous fait vraiment plaisir parce que quoi qu'il arrive au classement, nous resterons premier et donc c'est vraiment un plaisir simple d'être premier tout au long de la semaine prochaine.

Ensuite, nous avons mérité notre victoire, nous avons a su être réaliste et nous sommes bien rentrés dans la partie. Valérien a mis deux beaux buts et puis nous en avons encaissé un juste avant la pause malheureusement. Derrière cela, nous avons su faire le dos rond et conserver notre résultat sereinement avec l'expérience que nous avons depuis quelques temps.

D'un point de vue personnel, la première période fut relativement tranquille. J'ai du m'employer un peu plus souvent en deuxième période notamment dans les balles aériennes où je maîtrise pas mal avec douze arrêts sur deux tirs notamment dont un qui partait dans la lucarne. Je crois que j'ai été l'aboutissement de la solidarité de mon équipe donc je suis vraiment heureux d'être leader au moins pendant cette semaine.

04/11/2001 : Bordeaux - Lens (0-0)

Un bon 0-0. Je crois que dans l'ensemble, on a fait ce qu'il fallait pour prendre les 3 points mais on n'a pas su provoquer la réussite pour obtenir le résultat escompté, nos attaquants n'ayant pas trouver la faille face à une très bonne équipe de Bordeaux, solide en défense et extrêmement bien regroupée, fidèle à son système.

Je crois que c'était un match de haut niveau tactiquement et avec un soupçon de réussite, nous aurions pu empocher les 3 points. Cependant, l'ensemble du groupe et moi-même pensons que c'est un bon point de pris sur des équipes comme Auxerre, Paris ou Lille qui ont perdu. On reste invaincus chez nous et c'est positif.

Pour ma part, je n'ai pas eu à intervenir, mis à part un coup franc de Pauletta qui m'arrive dans les bras ; Stéphane Pédron sauve un ballon sur la ligne et en fin de saison, ça comptera

17/11/2001 : Lens - Sedan (1-0)

Sur le match, nous avons fait une bonne première mi-temps en ouvrant le score grâce à Jocelyn Blanchard. Et puis, sur la deuxième mi-temps cela fut difficile parce que, et c'est paradoxal, mais le fait que Sedan joue à dix, nous avons eu du mal. Cela nous a fait plus de mal que de bien, cela nous a fait déjoué au lieu de conserver le ballon, de poser le jeu, on a voulu continuer à jouer directement et nous n'avons pas réussi à conserver le ballon. Cela a été difficile, nous avons terminé le match difficilement mais l'essentiel c'est les 3 points.

Ensuite, d'un point de vue personnel cela s'est vraiment bien passé, je sors deux ballons et je gagne les duels avec les attaquants. Mais cela s'avère difficile sur ce match et je suis vraiment heureux d'avoir été l'aboutissement de mes partenaires.

24/11/2001 : Troyes - Lens (1-1)

On pensait avoir fait le plus dur avec l'ouverture du score par Daniel Moreira juste avant la mi-temps. Durant la première période, on les a pressés très haut, on les a énormément gênés dans leur remontée de balle.

En seconde mi-temps, Troyes nous a donné le change en jouant plus profond et nous a posé plus de problèmes. Nous nous y attendions car nous savions que c'est une équipe très performante à domicile en ayant battu de grosses cylindrées.

Ce que je regrette bien sûr, c'est d'avoir pris ce but sur un coup franc dévié car j'ai toujours le sentiment de pouvoir sortir le ballon mais çela fait partie du jeu. Pour le reste, grâce à un bon placement, je m'en suis plutôt bien tiré en gagnant tous mes duels face aux attaquants adverses. C'est quand même un bon point de pris chez une équipe dont on se méfiait beaucoup.

28/11/2001 : Lens - Bastia (7-0)

Qu'est-ce qu'on peut dire dans ce genre de rencontre ? le score parle de lui-même. Plus le match avançait, plus le scénario se déroulait sans accroc. On avait déjà pris une belle option sur la victoire en rentrant après la 1ère mi-temps avec 3 buts à 0.

Bastia a définitivement lâché prise après l'explusion de Ferreira. Contrairement au match de Sedan, on a continué à poser le jeu et à faire de notre mieux pour jouer l'attaque. On a pressé le plus haut possible tout en conciliant le jeu au sol. On a marqué sur quasiment toutes nos occasions d'où un score aussi important que rare. Un grand bonheur pour toute l'équipe.

Quant à ma prestation personnelle, que peut on dire ? Rien !! Ma soirée fût très tranquille.

08/12/2001 : Guingamp - Lens (1-0)

Tout d'abord, nous sommes tristes et déçus d'avoir perdu ce match. Je pense que l'équipe a fait le match qu'il fallait pour gagner ou tout au moins faire match nul. Mais Guingamp a été très réaliste, je dirais même hyper-réaliste et a réussi à marquer sur quasiment sa seule occasion.

Après ce but, on a bien réagi, on s'est créé beaucoup d'occasions et nos attaquants ont été percutants sans pour autant parvenir à leurs fins. Le gardien adverse a sorti 2 ou 3 ballons. Ce soir, ça ne voulait pas rentrer à l'image de la dernière tentative d'El Hadji Diouf dans les arrêts de jeu, sauvée in-extremis par un défenseur Guingampais.

D'un point de vue personnel, je n'ai pour ainsi dire rien eu à faire mis à part sur un centre et sur le but de Guingamp.

18/12/2001 : Lens - Nantes (3-0)

Heureux. C'est d'abord ce qui ressort de ce match car nous savions que cela ne serait pas facile. Ce qui nous fait vraiment plaisir c'est que nous avons conquis cette victoire. Nous avons été aidé par un coup du sort car les Nantais ont rapidement joués à 10. Ils nous ont posé des problèmes tactiquement les 20 premières minutes et nous avons eu du mal à rentrer dans le match. Et même s'il se sont retrouvés en difficulté après l'expulsion d'un de leur joueur, cela n'enlève rien à notre succès car le premier but est de toute beauté, sur une ouverture d' Eric Sikora conclue par une superbe bicyclette d' Antoine Sibierski.

A ce moment là du match, nous avons pris un ascendant psychologique et juste derrière, le pénalty leur a fait très mal. En fin de match, sur un contre, c'est Matthieu Bucher qui marque le 3ème but.

Quant à moi, je n'ai pas eu grand chose à faire si ce n'est à 2-0 où je me trouve en face à face avec Quint et je gagne mon duel. C'est une victoire méritée qui vient augmenter notre capital confiance avant un déplacement toujours délicat à Marseille.

21/12/2001 : OM - Lens (1-2)

Je pense que nous avons fait le match qu'il fallait pour gagner à Marseille. Dans un premier temps, nous sommes restés surtout bien organisés sur nos bases défensives laissant très peu d'espace pour les marseillais. En première mi-temps, nous avons eu un peu de mal à rentrer dans le match et Marseille a su en profiter pour ouvrir le score sur pénalty.

Notre force a été de ne pas s'affoler; nous sommes restés bien en place et nous avons gardé la tête froide. Nous avons commencé a appuyer nos actions pour essayer de les ennuyer et c'est ainsi que nous avons marqué en première mi-temps sur un corner. En deuxième mi-temps nous avons fait mieux et avons sorti la tête de l'eau : nous sommes parvenus alors à maîtriser le jeu et à mettre plus de ballons devant. L'équipe leur a posé des problèmes dans l'entre-jeu, au milieu de terrain. Et puis sur un coup de pied arrêté une nouvelle fois important dans ce genre de rencontre, c'est Adama Coulibaly qui vient clôturer tous les efforts de cette première partie de saison.

D'un point de vue personnel, j'ai pas eu grand chose à faire, si ce n'est pas mal de ballons aériens, un tir de Bakayoko puis c'est tout, cela s'est bien passé mon arrière garde a vraiment bien tenu le coup le choc.

Nous sommes très satisfaits de cette victoire qui nous permet de passer un bon Noël. A l'année prochaine...

02/03/2002 : Lens - Metz (2-2)

Ce fût un match difficile, nous n'avons pas pris ce match par le bon bout. Ils nous a fallu un peu plus d'une heure pour vraiment commencer à se libérer, jouer, attaquer, à être notre équipe et faire ce que nous faisions d'habitude. Metz a bien joué le coup et a su profité du moindre espace pour marquer deux buts mérités . Nous avons su réagir dans les vingt dernières minutes en arrachant le match nul et au vue des vingt dernières minutes nous méritons au moins le point. C'était vraiment un match spécial : Metz nous a posé des problèmes mais je pense que c'est plutôt nous même qui n'avons pas pu se libérer.

Personnellement, sur le premier but, je suis un peu malheureux : c'est Jean-Guy qui le dévie. Je pense que je ne pouvais pas faire grand chose sur le deuxième non plus : C'est une frappe au deuxième poteau à bout portant. C'était un match où je n'ai pas eu grand chose à faire, j'ai pris deux buts sur lesquels je ne pouvais pas faire grand chose. C'est un match où j'ai été plus spectateur qu'acteur.

L'essentiel est d'avoir su arracher ce point comme nous l'avions fait face au Paris Saint-Germain dans les dernières minutes. Nous continuons à avancer et c'est bien comme ça.

11/01/2002 : Lille - Lens (0-1)

Tout d'abord, je crois que c'était un beau derby. Il s'est passé beaucoup de choses malgré la difficulté du terrain qui était différent sur deux parties : l'une était plus gelée et l'autre un peu plus souple. Nous avons fait le match qu'il fallait pour gagner ce derby en restant très bien organisé tout au long de la partie. Lille nous a évidemment posé des problèmes avec des attaquants puissants. La première période a été assez équilibrée mais un ton en dessous de la seconde qui elle était vraiment meilleure car les deux équipes se sont données au maximum pour remporter ce match. Un peu avant l'heure de jeu, nous avons su profiter d'une occasion en or : Daniel Moreira récupère un ballon sur le côté gauche et le donne immédiatement à El-Hadji Diouf qui marque le seul et unique but de cette rencontre : le but de la Victoire !

Ensuite, la défense est restée très solidaire et quand je parle de défense, c'est en fait toute l'équipe qui est venue apporter son soutien pour préserver notre avantage.

D'un point de vue personnel, en première période j'ai eu quelques centres biens négociés. En seconde mi-temps, le travail a été plus soutenu et notamment une tête à bout portant de Bakari que j'ai réussi à mettre au dessus et un tir sur le coté droit que je stoppe en deux temps. J'ai été l'aboutissement du travail de mes coéquipiers. C'est évident, lorsque nous gagnons un derby : C'est une grande satisfaction pour cette victoire que nous sommes allés chercher et qui nous permet de poursuivre la dynamique de la fin de l'année 2001.

24/01/2002 : Lens - PSG (1-1)

Ce soir, on a pu voir un match de très bon niveau. Les deux équipes se sont données à fond et même s'il y a eu très peu d'occasions, la partie a été très intense et disputée Comme souvent dans ce genre de rencontre, le match s'est joué à pas grand chose. En fin de partie, à la 86ème minute, l'arbitre siffle un pénalty en faveur de Parisiens et c'est Ronaldinho qui le transforme. On se trouve alors en position défavorable mais à l'image de toute l'équipe qui ne lâche rien, c'est Stéphane Pédron qui vient faire justice deux minutes plus tard en égalisant.

Pour moi, la soirée a été plutôt tranquille et je n'ai pas eu souvent à intervenir. Sur le pénalty, je ne suis pas inspiré et je suis parti du mauvais côté. Quelques instants plus tard, il y a une frappe détournée que je réussi à sauver pour éviter le but du 2-0.

Avec tous les efforts fournis au cours de la partie, je pense que le point du match nul est mérité mais ce qui est à retenir, c'est aussi la capacité de l'équipe à trouver les ressources nécessaires pour faire basculer un match favorablement

30/01/2002 : Sochaux - Lens (0-2)

Je ne vais pas trop m'étendre sur le match. Personnellement, c'était une journée un peu spéciale.(NDLR: l'équipe arborait un brassard noir par solidarité avec Guillaume, endeuillé par la perte de son grand-père ). Je veux rendre un grand hommage à tous les gens du club et particulièrement à Michel, aux staff technique et médical. Je remercie particulièrement les joueurs qui ont fait un match magnifique. Ce soir, je penserai seulement à moi, je prend cette victoire pour moi. Ils se sont battus et je n'ai pas eu un seul arrêt à faire alors que l'on jouait chez une bonne équipe du championnat. Ils m'ont protégé toute la partie et je dirais simplement "Merci".

02/02/2002 : Lens - Monaco (1-0)

On a vu un match de très haut niveau avec 2 mi-temps bien distinctes : la 1ère pendant laquelle nous avons bien maîtrisé le sujet : Après 2 ou 3 belles occasions franches, c'est Antoine Sibierski qui ouvre logiquement le score. La 2ème période a été différente dans le sens où Monaco nous a posé plus de problèmes par la qualité de ses attaquants et ils se sont montrés très dangereux jusqu'à la fin. Mais nous avons su faire le dos rond et toute l'équipe a fait un match plein aussi défensivement qu'offensivement. Cela reste quand même une victoire méritée.

Personnellement, la 1ère période s'est passé tranquillement car je n'ai rien eu à faire. Par contre, en seconde période, j'ai du m'employer sur le ciseau retourné de Gallardo, juste après sur une tête de Prso et en fin de rencontre sur un coup franc dévié de Gallardo. Par trois fois, j'ai été l'aboutissement de mes co-équipiers. C'était pour moi la meilleure façon de les remercier de m'avoir si bien protégé à Sochaux, en leur permettant de gagner ce match 1-0.

06/02/2002 : Auxerre - Lens (1-0)

Nous sommes très décus du match face à Auxerre. Nous avons fait jeu égal tout le match mais comme souvent dans ce genre de rencontre, cela se joue à pas grand chose, un petit détail, nous étions prévenus. En seconde mi-temps, je suis complètement surpris d'une action sur le cote gauche, un tir très fort de Kapo. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'Auxerre ouvre le score à ce moment là. C'est rageant, nous avons fait un bon match et nous méritions le point du match nul. Cela fait parti du jeu, nous ne pouvons pas tout gagner et Auxerre nous a battu : "Chapeau Auxerre !". Nous allons nous reconcentrer tout de suite pour la fin du championnat.

Personnellement, cela s'est bien passé jusqu'à ce but où j'ai été totalement surpris : je pense que j'aurai du être plus au premier poteau,encore que... Bravo à Kapo qui m'a complètement déstabilisé sur ce but. Cela fait parti du jeu, c'est comme ça....

16/02/2002 : Lens - Lorient (1-1)

Nous sommes forcément décus par ce résultat où nous avons 2 points qui partent. Nous avions fait le plus dur en ouvrant le score par Charly Coridon, il n'a pas manqué grand chose sur l'ensemble du match. Juste avant la pause, sur une toute petite faute d'inattention, nous encaissons ce but de Darcheville qui met cette frappe bien placée dans la lucarne. Cela nous a fait vraiment mal à la mi-temps, malgré cela je crois qu'en deuxième période nous avons tous donné avec nos armes. Nous avons poussés sans vraiment trop les mettre en difficulté, ils nous ont posé beaucoup de problèmes. Ils nous avaient bien étudiés avant le match : notre système, notre tactique.

D'un point de vue personnel, j'ai du pas mal employé surtout en première période : un coup-franc, un tir, un centre en retrait. J'ai réussi à tenir jusqu'à cette 45 ème minute où l'on prend ce but de Darcheville en pleine lucarne. En deuxième période j'étais un peu plus tranquille.

Déception bien entendu, mais je pense que sur l'ensemble du match, le match nul est logique.

23/02/2002 : Montpellier - Lens (1-2)

C'est forcément une grande satisfaction puisqu'il y a une victoire importante à l'extérieur après deux résultats médiocres (une défaite à Auxerre et un nul face à Lorient). Mais au delà des trois points, c'est la manière dont on ramène ce résultat et la façon dont nous avons construit notre match. Au bout de 15 minutes, un pénalty contre nous puis une expulsion auraient pu nous faire douter. Mais petit à petit, nous nous sommes remis dans le match et nous avons ouvert le score par El Hadji Diouf. Il fallait continuer ainsi en seconde période et c'est Stéphane Pédron qui enfonce le clou en marquant le deuxième but. Malheureusement, l'arbitre n'a pas vu la main sur le but marqué en fin de match par Montpellier.

On peut dire que le match s'est plutôt bien passé pour moi. En première période, il y a ce pénalty non cadré et sur lequel j'étais parti du bon côté, quelques centres aériens, un tir que je sors des deux poings et surtout une reprise de Doumeng que je détourne en corner. Le seul regret reste ce but entâché d'une main mais l'essentiel est que nous avons engrangé les trois points.

06/03/2002 : Lens - Rennes (2-0)

Après quelques difficultés lors des matchs précédents à domicile, nous sommes heureux et fiers d'avoir remporté ces 3 points car nous avions à coeur d'inverser cette tendance. En 1ère mi temps, nous avons été supérieurs aux Rennais et c'est logiquement que nous ouvrons la marque par un but d'Antoine Sibierski ; cela a eu pour effet de réveiller un peu les Rennais. En seconde mi temps, nous sommes restés sur nos bases, nous avons pressés Rennes un peu moins haut pour les contrer, sans trop se mettre en difficultés et sans trembler cette fois. Notre patience a été récompensée en fin de match par un deuxième but de Stéphane Pédron.

En ce qui me concerne, on peut dire que ce fût un match relativement tranquille mis à part dans le domaine aérien où j'ai eu quelques interventions à faire et quelques ballons à boxer.

3 nouveaux points au compteur qu'il était important de prendre à domicile.

16/03/2002 : Bordeaux - Lens (2-1)

Au vu du match, on peut nourrir quelques regrets car nous avons fourni une très bonne prestation : nous nous sommes créé beaucoup d'occasions mais malheureusement il nous a manqué le réalisme habituel pour faire basculer ce match en notre faveur. Au contraire, c'est Bordeaux qui, sans vraiment nous mettre en danger, est parvenu à profiter d'une erreur : sur un coup franc lointain, on se fait surprendre et l'arbitre siffle pénalty pour une main dans la surface. C'est Pauletta qui s'en charge : je pars du bon côté mais cela ne suffira pas à arrêter le tir.

Ensuite, les Bordelais marquent une seconde fois mais juste derrière ce but, on parvient à trouver les ressources nécessaires pour revenir au score sur un but de Stéphane Pédron.

Pour ma part, j'ai eu quelques interventions sur une volée de Sanchez, dans le domaine aérien et un face à face avec Dhorasso.

C'est dommage d'avoir fourni autant d'efforts et de ne pas être récompensés. Cette journée est maintenant passée, nous sommes toujours à 59 points et nous restons concentrés pour la suite.

23/03/2002 : Sedan - Lens (1-1)

C'est une grande satisfaction d'avoir ramené un point. Encore une fois, contrairement à Bordeaux où nous méritions de prendre les 3 points et nous ne les avions pas pris, là ce soir c'était un match très difficile. D'entrée de jeu, Sedan nous a étouffé, mis une grosse pression. Nous avons pris un but et nous avons fait le dos rond toute la première mi-temps avec vraiment des possibilités pour Sedan. Nous avons eu deux belles occasions que nous n'avons pas su concrétiser donc 1-0 à la mi-temps. En deuxième période, le match est plus équilibré. Nous avons commencé à poser notre jeu et à jouer sans s'affoler, ni paniquer : nous sommes revenu au score : 1-1. Je pense que c'est un point mérité : nous sommes contents, nous continuons d'avancer, 60 points c'est parfait pour la suite.

Personnellement cela s'est bien passé, j'ai gagné presque tous duels sauf sur le but où je suis sorti un peu vite. Un premier tir très difficile avec un rebond : le ballon monte et la frappe passe juste à côté. Ensuite j'ai gagné mon face-à-face deux fois donc je pense que cela s'est plutôt bien passé. Nous étions toujours à 1-0. A 1-0 tout est encore possible, nous avons égalisé logiquement.

06/04/2002 : Lens - Troyes (0-0)

Nous voulions renouer avec la victoire et je pense que nous avons fait le match qu'il fallait pour gagner car sur l'ensemble de la rencontre, au niveau des occasions, nous avons eu énormément de possibilités. Tous mes coéquipiers se sont donnés à fond, ils ont tous répondu présents mais le succès n'a pas voulu nous sourire ce soir, la malchance s'en mêlant quelque peu avec un tir sur la barre transversale et un autre sur le poteau mais aussi quelques maladresses sur d'autres occasions.

Personnellement, je n'ai quasiment rien eu à faire sauf sur une frappe en 1ère mi-temps.

Nous avons fait un match plein qui aurait mérité une meilleure issue qu'un score de parité mais au bout du compte, ce sont deux points qui nous échappent.

13/04/2002 : Bastia - Lens (3-1)

Je suis extrêmement déçu de la défaite parce que nous étions venu pour ramener quelque chose de positif. Nous n'en étions pas loin à la mi-temps : nous menions 1-0 mais nous avons craqué dans le dernier quart d'heure tout simplement. Mon équipe était moyenne dans le jeu : ce soir, nous n'avons pas su poser le jeu comme habituellement. Ceci est en grande partie de la faute des bastiais : ils nous ont posé enormément de problèmes dans le jeu, ils ont percutés sans arrêt puis ils ont aboutis sur nos buts. Je crois qu'ils méritaient d'avoir au moins un but de plus que nous sur ce match là.

Personnellement, c'est le genre de match où j'ai beaucoup de travail. Je croyais avoir fait le plus dur en arrêtant le pénalty de Tony au bout de 10 mn. La semaine dernière, il avait tirait de l'autre coté et là je pensais qu'il allait changé : il a changé, je l'ai bien sorti. J'ai également eu 2 ou 3 face-à-face à gagner, cela s'est plutot bien passé. Dans l'ensemble je pense avoir fait un match complet mais on ne peut pas être satisait d'avoir encaissé 3 buts.

Maintenant le championnat n'est pas joué, il reste 2 matchs, nous avons un point d'avance et nous sommes toujours maîtres de notre destin jusqu'à la fin de la saison.

27/04/2002 : Lens - Guingamp (4-1)

Toute l'équipe a fait un grand, très grand match pour cette dernière soirée de la saison à Bollaert. Nous rentrons avec un avantage de 2 buts à 0 à la mi-temps pour terminer 4-1 à la fin du match. On a donné tout ce qu''il fallait pour être Champions mais les Lyonnais en ont voulu autrement.

D'un point de vue personnel, cela s'est plutôt bien passé et je parviens même à arrêter le pénalty sifflé en seconde mi-temps.

Je suis content que l'équipe ait offert un beau spectacle au public et maintenant, place à Lyon.

04/05/2002 : Lyon - Lens (3-1)

Je ne ferai pas de commentaires particuliers sur le match, je suis trés décu.

Coupe de France

14/12/2001 : Valenciennes-Lens (0-1)

Nous sommes tous contents et tous heureux car le plus important pour nous était de se qualifier. Cela fut difficile, sur un terrain extrêmement difficile, contre une équipe valeureuse de Valenciennes qui a joué du début jusqu'à la fin à fond. Et puis, pour nous, nous avons su bien maîtriser et nous avons mérité notre qualification. Nous avons joué sur notre valeur avec notre expérience.Et puis on a su être patient surtout pour marquer un but de plus qu'eux, un but qui suffit pour se qualifier.

Personnellement, je n'ai pas eu trop grand chose à faire, si ce n'est 3-4 ballons à prendre dans le domaine aérien. Et puis sinon au niveau travail c'est tout. En général, l'équipe a eu une très bonne tenue. L'idée défensive de l'équipe a bien tenu. J'ai passé une soirée assez tranquille Il faut toujours être vigilant dans ce genre de match.

Petite anédocte, pour la première fois de ma carrière, j'ai joué avec un sweat en dessous du maillot...tellement c'était glacial ...

19/01/2002 : Lens-Marseille (0-1)

Tout d'abord, je pense que nous avons fait le match qu'il fallait pour tenter de passer ce tour. La première période, après un petit round d'observation, a été assez enlevée mais malgré quelques belles occasions, la mi-temps fût sifflée sur un score de 0 à 0. C'est en seconde période que les Marseillais, très réalistes, sont parvenus à marquer en profitant d'un ballon mal renvoyé par la défense.

Personnellement, j'ai passé une soirée assez tranquille, mis à part quelques centres à négocier et un tir en fin de match.

Place maintenant à notre principal objectif : le championnat.

Coupe de la Ligue

01/12/2001 : Monaco-Lens (4-1)

Le score parle de lui-même. Nous avons ouvert le score avec un but d'Antoine Sibierski et Monaco a égalisé quelques minutes après avec Nonda.

Puis, on a pris ce but de Bierhoff, qui nous a un peu coupé les jambes. Et puis derrière, contrairement à ce que nous faisons fait d'habitude, on réagit. Là, nous n'avons pas réagi et à l'arrivée on prend un 3ème et un 4ème but. Cela fait beaucoup, mais la dernière fois on avait pris 3-0 à Monaco et nous avons su rebondir, j'espère que cela sera pareil.

Sur le plan personnel, j'ai quand même gagner 2-3 duels. Mais ce n'est jamais agréable d'encaisser quatre buts. Je préfère être éliminé au premier tour que perdre une demi-finale ou une finale.